Sévillanes

Au XXI° siècle les Sévillanes sont dansées dans les villes du sud de la France qui organisent des Corridas ou des Ferias (Nimes, Mont de Marsan, etc.)

Elles viennent des "Sevillanas" espagnoles, originellement dansées à Séville, dans toute l'Andalousie et dans les grandes villes y compris la capitale Madrid.

 

Généralités :

                    Sévillanes courantes ou Sevillanas.

Elles se dansent au cours de manifestations festives (ferias, pèlerinages, fêtes portuaires...) par série de quatre ce qui explique leur pluriel.

Elles demandent des danseurs d'assez bon niveau pour des danses si populaires en Espagne et dans quelques villes de France : rythmes, actions des jambes et des bras, relation au partenaire sans qu'il y ait saisie des mains, tours...

                       Sevillanas boleras.

Elles ne se dansent que dans des académies s'adressant à des professionnels et elles se distinguent par des pas plus compliqués et plus difficiles à exécuter. Elles comprennent des sauts. Elles se dansent par série de trois.

En démonstration ou sur scène (tablaos) elles s'ajoutent aux quatre Sévillanes courantes ce qui fait un total de sept séries.

 Remarques particulières :

Dans la suite des pas qui forment l'ensemble des danses et qui sont indiqués plus bas il faut voir que :

- d'une part le « paseo de sévillana »  qui introduit les trois parties de chaque Sévillane,

- d'autre part la « pasada intermedia » qui permet le changement de place des danseurs sont des points de passages obligés de danse à respecter.

 

Dans l'entre-deux, il est possible d'improviser une variation qui s'inspire et remplace quatre pas successifs fixés par la tradition.

 

Nous l'avons observé à la feria de Malaga (caseta del aro blanco) en août 1988 et plus récemment au festival de danse de Cannes 2007 où Béatriz Martin a chorégraphié « cuadro flamenco » dans laquelle elle a introduit les quatre sévillanes. Chorégraphie présentée par les jeunes danseurs de l'école de flamenco du conservatoire national de Madrid.

SÉVILLANES SUITE DES PAS


Première Sévillane dite De las pasadas seguidas


(première partie)

1 paseo de sevillana / 4 paseo de sevillanas / 1 pasada

 

(deuxième partie)

1 paseo de sevillana / 4 matalaranas / 1 pasada

 

(troisième partie)

1 paseo de sevillana / 4 pasadas seguidas / 1 vuelta a la izquierda.

 

Deuxième Sévillane : En redondo


(première partie)

1 paseo de sevillana / 3 pasos (glissade et pas de bourrée)

1 vuelta / 1 pasada

 

(deuxième partie)

1 paseo de sevillana / 3 fois (dos pasos cruzados)

1 vuelta a la izquierda. / 1 pasada

 

(troisième partie)

1 paseo de sevillana / 4 fois (dos pasos cruzados)

1 vuelta a la izquierda.

 

Troisième Sévillane : Del zapateado


(première partie)

1 paseo de sevillana / 1 vuelta a la izquierda

3 punteados / 1 pasada

 

(deuxième partie)

1 paseo de sevillana / 3 zapateados

1 vuelta a la izquierda / 1 pasada

 

(troisième partie)

1 paseo de sevillana / 1 pasada 1 tiempo de espera / 1 passada

1 tiempo de espera / 1 vuelta a la izquierda

 

Quatrième Sévillane : De los careos


(Première partie)

1 paseo de sevillana / 1 vuelta a la izquierda / 1 paso à l’aire

1 vuelta a la derecha / 1 paso a l’aire / 1 pasada

 

(deuxième partie)

1 paseo de sevillana / 1 (croisé tenu, pas de bourrée dessous)

1 média vuelta, cruzado / 1 cruzado y (pas de bourrée)

1 vuelta a la izquierda / 1 pasada

 

(troisième partie)

1 paseo de sevillana / 4 careos / 1 vuelta a la izquierda

 

 

 

 

 

 

Voir, colonne de gauche, E2 Signes de répétition ou d'inversion des pas ou gestes
Voir, colonne de gauche, E2 Signes de répétition ou d'inversion des pas ou gestes

Amigos de Gines 1975

Sevillanas del adios

(le chant de la danse reclasse l'ordre des vers de la poésie

selon une tradition étudiée par Durand-Viel

chapitre -la métrique- voir la référence du livre par

colonne de gauche en F-bibliographie)

 

 

I

Algo se muere en el alma

cuando un amigo se va

y va dejando una huella

que no se puede borrar

 

(refrain):

No te vayas todavia

no te vayas, por favor

no te vayas todavia

que hasta la guitarra mía

llora cuando dice adiós.

 

II

Un pañuelo de silencio

a la hora de partir

porque hay palabras que hieren

y no se deben decir

 

(refrain)

 

III

El barco se hace pequeño

cuando se aleja en el mar

y cuando se va perdiendo

que grande es la soledad

 

(refrain)

 

IV

Ese vacío que deja

el amigo que se va

es como un pozo sin fondo

que no se vuelve a llenar

 

(refrain)